Cat Ego Trip

Antiparasitaire naturel : Terre de diatomée ou dioxyde de silicium

La terre de diatomée est un insecticide naturel, et puissant. Il est efficace contre les puces, les tiques, les mouches, acariens, poux, ect…

Tique

Elle provient de la roche siliceuse dit « diatomite » et se forme grâce à des diatomées.

« Les Diatomées ou Bacillariophycées sont des algues microscopiques unicellulaires fossilisés d’organismes marine qui ont la particularité de posséder un squelette siliceux également appelé « frustule ». Elles peuvent mesurer de quelques micromètres à plus de 500 micromètres.

Chaque espèce de diatomée dispose d’une série unique de trous, visibles au moyen d’un microscope électronique très puissant.
Les Diatomées peuvent se développer partout où elles trouvent un minimum de lumière et d’humidité : eaux douces, saumâtres et marines, mais aussi dans le sol et en milieu aérien.
Les dépôts de coques de diatomées mortes trouvés dans le sol, sont plus connus sous le nom de « terre de diatomée ». »

Pour en savoir plus :                                                       

Source : https://www.penntybio.com/content/110-la-terre-de-diatomee-ou-dioxyde-de-silicium

C’est donc une matière minérale, non-toxique pour les humains et animaux (en usage externe, environnemental, et « alimentaire »), dans un état libre sous sa forme dite « amorphe », sauf bien sûr en cas d’utilisation excessive ou prolongée, ou à très hautes doses. La silice se retrouve aussi dans de nombreux fruits et légumes qui en contiennent sous sa forme organique (silice associée à plusieurs atomes de carbone, plus facilement assimilable) et le corps en a besoin notamment dans le processus ostéologique (os). Il est aussi utilisé sous forme d’additif alimentaire E551, où sa toxicité est discutée.

Pour en savoir plus :

 Source : https://mag.qilibri.fr/dioxyde-de-silicium-proprietes-role-et-bienfaits/?fbclid=IwAR2blfkRHKHGfTVVzim-INR2BdUKflDE2WsWUlvk80wJslh6iylerLKpqgo

La silice sous forme cristalline se retrouve dans la plupart des matériaux naturels d’origine minérale, mais aussi dans la croûte terrestre et est toxique si ses poussières sont inhalées ou ingérées (lors de travaux notamment).

Attention, il existe donc plusieurs sortes de terre de diatomée  en vente, principalement 2, l’une calcinée à 900 degrés et toxique (cristallisée), et l’autre n’ayant subi aucun traitement et donc amorphe. C’est bien sûr cette dernière qui est préconisée.

La silice se colle et est respirée par les insectes, ce qui provoque leur mort par étouffements dans les 48h à 72h.

Précautions :

– Ne pas en mettre vers les yeux, le nez, ni vers les muqueuses

– Peut avoir un pouvoir irritant, ne pas hésiter à hydrater la peau des animaux après la période d’application, s’il est utilisé en usage externe directement sous le poil. Pour cela, vous pouvez utiliser de l’huile d’olive en externe et interne.

-Ne pas utiliser à outrance, car même si les taux pour la toxicité ont besoin d’être relativement élevés, et à long terme, il pourrait y avoir des conséquences pour les poumons de votre animal. Cela sera toujours beaucoup moins nocif qu’un antipuce du commerce, mais mieux vaut prévenir que guérir.

Posologie et utilisation :

La terre de diatomée peut être utilisée sur tous les animaux, chat compris, comme insecticide, en soins ou prévention.

En application directe sur l’animal:

en cas d’infestation : 1 fois par jour à étaler sur le corps de l’animal, surtout vers les zones infestées, pendant 4 jours à 1 semaine si les parasites persistent.

en cas de prévention : appliquer une fois toutes les 2 semaines ou 1 fois par semaine lors des périodes plus sensibles (l’été). Vous pouvez aussi en mettre avant les promenades ou sorties extérieures.

Il faut bien l’appliquer vers la base du poil. Versez en au fur et à mesure que vous les soulever, prenez soin de bien repartir sur le corps de l’animal.

Pour un animal d’environ 5kg, prendre l’équivalent d’une cuillère à café. Pour un animal plus petit, prendre 1 pincée ou plusieurs (comme les chatons ou petits animaux). Pour les animaux de 15kg, prendre une cuillère à soupe. Pour les plus gros animaux, essayez de doser proportionnellement.

Pour plus d’efficacité, saupoudrez tous les espaces où votre animal aime passer du temps, comme son panier, sa litière, les planchers, la paille, ect. Vous pouvez le faire tous les jours d’application, en prenant soin d’aspirer ou de secouer les endroits concernés avant une remise éventuelle de poudre.

Enfin, vous pouvez l’ajouter à son alimentation ou dans l’eau, avec parcimonie, afin de traiter les parasites internes et en complément des autres actions (Exemple : une petite pincée chaque jour dans l’eau de notre chat en cas d’infestation, et toutes les 2 semaines en prévention).

Il existe aussi d’autres remèdes en phytothérapie, que nous n’aborderons pas ici. L’huile de Neem, l’ail, la lavande vraie… N’hésitez pas à demander conseil et avis à votre vétérinaire ou à nous contacter.

Dites-nous vos expériences, commentez, et partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.